|
|
Accueil - Témoignages

L’AMAP "On s’prend pas l’chou !"

Interview d’Anne DOBRZYNSKI, Présidente et de Bernard CORMIER, Secrétaire de l’AMAP Rosnéenne, "On s’prend pas l’chou !".

JPEG - 14.9 ko
© Pippa Hynelin - Fotolia.com

Pouvez-vous nous parler de l’AMAP en quelques mots ?

D’abord, une AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne), c’est une association qui organise un partenariat entre un maraîcher, bio et travaillant dans la proche région, et des familles. Le maraîcher s’engage à fournir des légumes de qualité toutes les semaines, à assurer la transparence sur ses méthodes de production et ses prix, et les adhérents de l’association lui payent à l’avance sa récolte, s’engagent à accepter les légumes proposés, à accepter de partager les risques (la grêle qui détruit les salades, les lapins qui dévorent les épinards…), et à assurer à tour de rôle le bon fonctionnement de la soirée de partage de la récolte.

A « On s’prend pas l’chou ! », nous en sommes à notre 7e saison : nous avons créé cette AMAP en avril 2006, notre première distribution a eu lieu en mai, dans le jardin d’un adhérent, et nous nous sommes installés salle Barjac en octobre 2006. Nous avons commencé à près de 40 familles, et nous sommes arrivés très vite à environ 90 familles chaque saison, de Rosny ou des alentours proches (ce sont d’anciens "amapiens" de Rosny qui ont créé notamment les AMAPs d’Aulnay et de Bondy).

En quoi une AMAP participe au développement durable et quels sont les avantages de l’alimentation bio ?

Notre démarche n’est pas une démarche de consommateurs désirant juste avoir des produits de qualité. Les objectifs de notre association pour le Maintien de l’agriculture paysanne (écologique, social, éthique) sont :

- d’une part, la préservation de l’environnement,

* en favorisant la culture biologique qui ne détruit pas les terres arables, ne gaspille pas l’eau, ne détruit pas la biodiversité comme l’agriculture dite conventionnelle,

* en favorisant un échange de proximité, qui réduit l’empreinte carbone des aliments (la salade n’a pas 3000 km de voyage avant d’arriver dans notre assiette !),

* en évitant le gaspillage (nos légumes ne sont pas calibrés),

* en évitant les déchets dus aux emballages (les amapiens apportent leurs paniers) ;

- d’autre part, la préservation de notre santé en adoptant une alimentation de qualité : nous mangeons des légumes frais, cultivés sans chimie, et de saison, donc avec tous les nutriments dont le corps a besoin, et en moins grande quantité, car nos légumes ont du goût et donc rassasient plus vite…

- et enfin, la lutte contre la désertification des campagnes (plusieurs dizaines de milliers de petites exploitations disparaissent chaque année) en favorisant des échanges de proximité, et équitables : en payant d’avance, et à un prix juste, les légumes à notre maraîcher, non seulement nous lui permettons de vivre correctement, sans dépendre des banques ni des intermédiaires de la distribution, mais en plus nous dépensons moins que dans les rayons bios des magasins spécialisés ou des supermarchés. Payés à leur juste prix, les légumes d’Emmanuel sont même parfois moins chers que les légumes conventionnels de la grande distribution !

Pourquoi vous êtes-vous engagé dans cette association ?

Vous connaissez la métaphore du colibri : la forêt brûle, les animaux assistent désespérés à ce désastre, et seul le colibri effectue des va-et-vient incessants entre le lac et la forêt, et lâche sur le feu à chacun de ses passages les petites gouttes d’eau que peut contenir son bec. Le singe, agacé, lui demande s’il pense vraiment pouvoir éteindre l’incendie comme ça, et le colibri lui répond "je fais simplement ma part".

Eh bien c’est exactement ça : nous avons décidé de participer, à notre mesure, à la lutte pour un avenir meilleur de notre planète et de ses habitants. En plus, on y prend beaucoup de plaisir : l’ambiance de l’AMAP est très conviviale, nous mangeons mieux et meilleur, nous sommes en bonne santé…

Comment doit-on procéder pour adhérer à l’AMAP ?

Il faut venir nous voir le jeudi soir à la salle Barjac, à partir de 20h30. Et si on est convaincu par ce qu’on découvre là, on peut déjà adhérer à l’association : c’est 6 euros pour une année civile. Cette adhésion donne la possibilité, s’il y a encore des places, de "s’abonner" à un panier de légumes bios, à 10 ou 15 euros. On paye d’avance à Emmanuel, notre maraîcher, la récolte de la saison (ça peut être en plusieurs chèques), et on s’engage à tenir deux "permanences" en 6 mois, c’est à dire à participer du début à la fin de la soirée aux tâches permettant un bon déroulement du partage de la récolte. Nous avons deux saisons dans l’année, une commence début avril, l’autre début octobre, mais on peut arriver en cours de saison, il reste parfois des places…

Avez-vous un slogan, un message à faire passer pour encourager les citoyens à consommer différemment ?

En participant à l’AMAP, on apporte sa pierre à la préservation de notre planète et à l’avenir de nos enfants, on contribue à construire des relations sociales plus équitables et plus éthiques, et en plus ça nous fait du bien : on cuisine à nouveau avec plaisir, on mange avec plaisir, et on est en meilleure santé !

En savoir + : Voir le site de l’AMAP

accueil - ville internet @@@@@ - rosnylien - actep - Flux RSS - marchés publics - recrutement - contacts - plan du site - mentions légales